Accueil

Un des objectifs de la section sur la presse francophone et la Russie est d’attirer l’attention des chercheurs au thème russe dans la presse francophone des Lumières. Cette source est encore largement méconnue, alors que de nombreux journaux contribuent à faire connaître ce pays grâce à la diffusion des nouvelles qui viennent de Saint-Pétersbourg ou de Moscou, à la publication d’œuvres littéraires russes, de comptes rendus de livres russes ou de récits de voyage en Russie, de textes d’auteurs russes francophones. La presse des Lumières témoigne ainsi de l’intérêt de la République des Lettres pour ce pays neuf qui se traduit en des images multiples de la Russie.

Si quelques uns des journaux européens sont favorables à la Russie, c’est parfois du fait des liaisons anciennes et étroites qu’entretiennent leurs rédacteurs avec la Cour de Saint-Pétersbourg. D’autres font des attaques virulentes contre la Russie et sa politique, attaques qui sont liées à la conjoncture de l’époque ou qui débouchent sur une polémique de fond portant sur les réformes conduites par Pierre le Grand et ses successeurs et sur l’état présent de cet empire. A ces critiques la Cour de Saint-Pétersbourg répond non seulement par la voix de ses périodiques officiels (Gazette de Saint-Pétersbourg dans ses versions russe, allemande ou française), mais aussi par celle de périodiques francophones non-officiels dont certains sont publiés en Russie et se trouvent liés aux personnages clé de l’empire. Ces différents périodiques jouent aussi un rôle important dans les transferts culturels entre l’Europe occidentale et orientale. Ces transferts comme les réseaux qui les sous-tendent, restent largement à explorer.

Cette section a pour vocation de faire état des travaux déjà achevés et en cours, de faire découvrir de nouveaux périodiques dans lesquels le thème russe est développé et d’étudier les interactions entre ces périodiques, entre les périodiques et les pouvoirs, les thèmes qui attirent l’attention des journalistes européens dans l’actualité russe et l’impact de ces publications sur l’image de la Russie en Europe.

L’image est empruntée à la David Rumsey Map Collection que nous remercions http://www.davidrumsey.com/

Publicités